Acheter une maison au Québec en 5 étapes

acheter une maison au Québec : 5 étapes

Acheter une maison ne se déroule pas de la même façon partout dans le monde. En fait, à l’intérieur même des frontières du Canada, la marche à suivre pour devenir propriétaire n’est pas tout à fait la même d’une province à l’autre.

« L’achat d’une maison se déroule en cinq grandes étapes au Québec. Il faut connaître sa capacité d’emprunt, trouver la propriété de ses rêves, s’entendre avec le vendeur, remplir les conditions de cette offre d’achat et passer chez le notaire. Toute transaction immobilière doit inévitablement est conclue de cette façon », explique Martin Desfossés, coach en immobilier chez DuProprio.

Le financement

Au tout début des démarches, il est recommandé d’obtenir une préapprobation hypothécaire auprès de son institution financière. L’acheteur connaîtra alors sa capacité d’emprunt pour l’achat d’une maison. « Certains propriétaires exigent d’ailleurs que leurs visiteurs aient complété cette démarche avant d’accepter de leur montrer leur maison », avise Martin Desfossés.

Sachez que pour devenir propriétaire au Québec, il faut effectuer une mise de fonds d’au moins 5 % du prix de vente de la propriété. Et, à moins d’avoir les ressources pour débourser une mise de fonds de 20 %, il faudra souscrire à une assurance prêt hypothécaire.

Ensuite, le prêt hypothécaire consenti par une institution financière couvrira le reste du montant d’achat. Au Canada, la période maximale pour le remboursement (l’amortissement) de cet emprunt est fixée à 25 ans.

La recherche

Les propriétaires québécois peuvent vendre par eux-mêmes, avec l’aide d’une compagnie comme DuProprio ou avec un courtier immobilier. Le meilleur moyen de trouver une maison à vendre est donc de se tourner vers le Web.

DuProprio.com affiche plus de 23 0001 propriétés à vendre partout au Québec, ce qui en fait la 2e entreprise qui affiche le plus grand nombre de propriétés à vendre dans la province. Cela représente une maison sur quatre2 dans le marché immobilier québécois.

Une autre façon de mener ses recherches consiste à se balader dans un quartier ciblé pour y repérer les pancartes « À vendre » et prendre en note les numéros de téléphone affichés. Il faudra ensuite communiquer avec le vendeur afin de prendre un rendez-vous, ou encore, vous pourriez visiter la maison sans rendez-vous, en prenant part à une visite libre.

L’offre d’achat

Quand un acheteur est prêt à se porter acquéreur d’une maison, il dépose une offre d’achat (ou promesse d’achat). Tous les renseignements relatifs à la vente figurent dans ce document, notamment le prix, les éléments inclus, la date de prise de possession et les conditions d’achat.

Le propriétaire aura ensuite la liberté d’accepter l’offre, de la rejeter ou de présenter une contre-offre. Si les parties s’entendent, l’offre d’achat est signée et chacun sera tenu de remplir ses obligations.

Les conditions

L’offre d’achat est souvent assortie de certaines conditions. Dans ce cas, la vente sera officielle lorsque ces conditions seront remplies. Il arrive fréquemment qu’une offre d’achat soit conditionnelle à l’obtention (par l’acheteur) d’une preuve de financement par une institution financière, à l’inspection de la propriété et à la vente de la propriété de l’acheteur.

Le transfert de la propriété

La dernière étape de l’achat d’une propriété est le passage chez le notaire, qui aura été choisi par l’acheteur. Le professionnel se chargera notamment de payer le vendeur, d’enregistrer la propriété au nom de l’acheteur et de leur remettre l’acte de vente final.

Enfin, le nouveau propriétaire recevra les clés de la maison! Il ne lui restera plus qu’à faire ses boîtes et faire de cette demeure un nouveau chez-soi.

1DuProprio. En date du 12 mars 2019.

2DuProprio et la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). Calcul basé sur la moyenne des inscriptions résidentielles en vigueur au cours de l’année 2018.

Comments are closed.