4 points pour négocier le prix de vente d’une maison

Négocier l'achat d'une maison

Au moment de rédiger l’offre d’achat d’une maison, l’acheteur devra discuter avec le propriétaire afin de s’entendre sur différents points.

Les deux partis ont tout intérêt à demeurer objectifs et à garder la tête froide. Le but de la négociation est de trouver un terrain d’entente. Ce n’est pas de mener la vie dure à son interlocuteur ou de chercher à avoir le dessus sur lui.

1.Le prix de vente

Le prix de vente occupe une place importante dans les négociations. En effet, l’acheteur veut faire une bonne affaire, alors que le vendeur veut obtenir le meilleur montant possible pour sa propriété.

Le truc pour négocier habilement est de justifier sa position par des arguments solides et vérifiables. Les transactions récemment effectuées dans le secteur et le rapport d’inspection produit par un inspecteur en bâtiment sont deux bons exemples.

2. Les inclusions

On appelle « inclusions » les éléments inclus dans la transaction qui ne sont pas des parties constituantes de la propriété. Par exemple, si la maison est vendue avec les stores, les luminaires ou les électroménagers, on peut le préciser dans l’offre d’achat.

Les inclusions peuvent faire l’objet de négociations. L’acheteur pourrait accepter d’offrir un montant au propriétaire, à condition que celui-ci lui cède la table de billard de la salle familiale ou encore le réfrigérateur. Cela permet souvent de réaliser une transaction où tout le monde y trouve son compte.

3. Les conditions

Dans bien des cas, l’offre d’achat sera assortie de conditions que l’acheteur devra remplir : obtenir le financement nécessaire à l’acquisition de la maison, vendre sa propriété, procéder à une inspection, etc.

L’acheteur discutera de ces conditions avec le propriétaire. Il établira avec lui le délai dans lequel elles devront être remplies.

4. La date de prise de possession

À quel moment l’acheteur pourra-t-il occuper la maison? La date de prise de possession doit permettre d’accommoder tout le monde.

D’un côté, le propriétaire doit se trouver un nouveau logis. De l’autre, l’acheteur veut vendre sa demeure avant d’en occuper une nouvelle. Acheteur et vendeur négocieront en tenant compte de leurs contraintes et obligations respectives.

Pour négocier avec confiance, il faut se préparer. Avant de déposer son offre d’achat, l’acheteur peut commencer à songer aux points énumérés ci-dessus afin de se faire une idée de ce qu’il désire. Alors, il sera prêt à aborder le sujet avec le propriétaire.

Comments are closed.