3 astuces pour négocier avec le courtier d’un acheteur

Vous vendez votre maison et avez choisi de le faire sans intermédiaire? Bonne décision! Ceci dit, certains acheteurs choisissent d’être représentés par un courtier immobilier dans l’achat de leur future demeure. Voici ce qu’il faut savoir afin que les négociations avec ce dernier se déroulent avec succès.

« Être clair dans vos intentions, poser les bonnes questions et vérifier le contenu des documents légaux vous évitera simplement de mauvaises surprises », affirme Martin Desfossés, coach en immobilier chez DuProprio.

  1. Adoptez une position ferme

Vous avez fait le choix de vendre par vous-même et ainsi, de ne pas payer la commission. Néanmoins, certains courtiers vont tenter de vous solliciter pour vous convaincre de recourir à leurs services. N’hésitez pas à leur rappeler votre position.

Non, vous n’avez pas à signer de contrat avec eux pour planifier une visite avec leurs clients.

  1. Posez les bonnes questions
  • Est-ce que votre client a signé un Contrat de courtage – achat avec vous?

Notez que, si un acheteur potentiel choisit d’être représenté par un courtier, sa rétribution sera prévue dans le contrat.

  • À quel moment votre client aimerait-il visiter la propriété?

Restez vigilant, si le courtier désire prendre rendez-vous sans sa présence, ce pourrait être une façon déguisée de vous solliciter.

Toutes autres questions concernant la qualification et les besoins de l’acheteur peuvent être posées durant ce premier contact. Au fond, le déroulement de la vente demeure le même, à l’exception que vous ne traitez pas directement avec l’acheteur.

  1. Révisez l’offre d’achat

Dans ce genre de situation, le courtier remplira et déposera lui-même l’offre d’achat. Responsable de sa rémunération, l’acheteur a généralement deux options :

  1. Payer le courtier de sa poche.
  2. Inclure la rémunération dans le prix d’achat.

Avec la seconde option, ce montant est ajouté à celui que vous souhaitez avoir dans vos poches. Cette modalité de paiement doit être claire et comprise lors des négociations.

« Peu importe la situation, vous n’avez pas à accepter des conditions avec lesquelles vous n’êtes pas à l’aise », soutient Elena Maria Semenescu, notaire chez DuProprio.

Conseil : Avant de signer une offre d’achat, nos clients peuvent faire appel à notre équipe de notaires. En effet, ces professionnels en droit immobilier pourront vérifier les clauses du document, afin de s’assurer qu’elles respectent l’entente verbale qui a été conclue.

 

Jugement de la Cour 

Par ailleurs, un jugement de la Cour du Québec a donné raison à une ancienne cliente de DuProprio. Celle-ci avait refusé de verser une commission qui s’était glissée dans l’offre d’achat, sans le savoir. Elle a allégué que le silence du courtier, concernant cette rémunération, allait à l’encontre de leur entente.

Consulter cette décision de la Cour du Québec (6 septembre 2018) pour en savoir plus sur le sujet.

Comments are closed.