Le b.a-ba des rénos vertes : 4 priorités

idmm-sept

 

Comment contribuer à la protection de l’environnement en effectuant vos prochaines rénovations? Voici quelques conseils pour vous guider au moment des travaux.

Réduire la consommation énergétique

L’isolation et l’étanchéité de l’enveloppe de la maison sont parmi les premiers facteurs à considérer lorsqu’on effectue des rénos. Si la cellulose (faite à 80 % de matériaux recyclés) demeure l’isolant idéal, il est possible d’en utiliser d’autres, dans la mesure où leur apport en économies d’énergie sera supérieur à leur impact environnemental.

Les fenêtres représentent une autre source importante de perte d’énergie, mais elles peuvent aussi s’avérer des alliées en matière d’efficacité énergétique. Le choix de la dimension et du type de vitrage doit être fait en fonction de l’orientation géographique. Cela dit, il faut aussi tenir compte des matériaux constituant le cadre, sachant que le PVC demeure toujours le choix le moins écologique.

Réduire la consommation d’eau

La 1re chose à faire pour éviter de gaspiller l’eau est de privilégier des appareils sanitaires et des pommes de douche à faible débit. On peut aussi installer de la robinetterie munie de détecteurs de présence, qui coupent automatiquement le débit dès qu’on s’en éloigne. Il est aussi possible d’économiser beaucoup d’eau en matière d’aménagement paysager : il suffit de  choisir des plantes qui exigent peu d’arrosage, ou de récupérer simplement les eaux de pluie qui s’échappent des gouttières, au moyen de grands barils conçus à cet effet.

Chauffage et climatisation

Lorsqu’on remplace le système de chauffage ou qu’on installe un climatiseur, il est important de choisir des modèles parfaitement adaptés à la dimension et à l’architecture de la maison. Optez pour des appareils Energy Star et assurez-vous de les coupler à des thermostats électroniques, de préférence programmables, de manière à pouvoir moduler chaleur et fraîcheur selon le moment de la journée.

Matériaux et déchets de rénovation

Privilégiez des matériaux produits près de chez vous, et qui sont le plus naturels et les moins transformés possible. L’achat de matériaux neufs fabriqués à partir de matières recyclées est aussi une option environnementale intéressante. En général, les grandes surfaces spécialisées proposent des matériaux certifiés verts par des organismes fiables comme FSC ou la National Hardwood Lumber Association (NHLA).

Avant de procéder à des travaux de rénovation, évaluez dans quelle mesure vous pourriez réutiliser certains éléments. Vous pouvez aussi faire appel à des entrepreneurs qui privilégient la déconstruction plutôt que la démolition. Ils maximiseront ainsi la réutilisation des matériaux lors de travaux de rénovation plus importants.

Ce billet blogue est une gracieuseté de notre partenaire :

Impression

 

1 commentaire

  1. Lors de l’utilisation de produits préventifs, il faut utiliser seulement des produits biodégradables sécuritaires, qui ne mettront aucunement en danger la santé et la sécurité des êtres humains et des animaux de compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *