En 2016, est-ce possible d’acheter une maison sans mise de fonds?

Avant le mois d’octobre 2012, il était possible d’acheter une propriété sans mise de fonds. L’une des options les plus populaires pour le faire consistait à obtenir un prêt hypothécaire assorti d’une remise en argent de 5%. Cette remise en argent servait alors à constituer la mise de fonds.

Bien que ce type de prêt hypothécaire soit encore offert, il n’est maintenant plus possible d’utiliser la remise en argent pour effectuer une mise de fonds.

Est-ce dire qu’il est impossible de devenir propriétaire sans liquidités?  Non, mais il faudra emprunter le montant équivalant à la mise de fonds.

acheter sans mise de fonds

Pour devenir propriétaire, il faut une mise de fonds minimale de 5% de la valeur de la maison.

Obtenir un prêt ou une marge de crédit personnel et s’en servir comme mise de fonds

Avant de choisir cette option, il faut rencontrer un conseiller financier et s’assurer de respecter les ratios d’endettement maximum permis en comptant le paiement qu’il faudra faire pour cette dette supplémentaire.

Cette option n’est pas offerte par tous les prêteurs. Il faudra s’informer auprès de quelques institutions financières ou consulter un courtier hypothécaire.

Obtenir un don de la famille

L’option du don de la famille est toujours très populaire. Certaines institutions financières exigent cependant que ce don provienne des parents ou des enfants seulement. Le don est alors inconditionnel et sans remboursement.

Utiliser le prêt RAP

Certains empruntent un montant pour le placer dans un REER (voir la définition) qu’ils utilisent ensuite comme mise de fonds (il s’agit du programme RAP). Ils ont alors droit à un remboursement d’impôts qui peut être utilisé pour rembourser une partie de la somme empruntée.

Il y a certaines conditions à respecter pour effectuer cette manoeuvre. Le REER doit être placé dans le compte depuis au moins 3 mois pour pouvoir l’utiliser comme mise de fonds et il faut être considéré comme l’acquéreur d’une première habitation. L’acheteur est ensuite soumis aux obligations suivantes:

  • • Rembourser son prêt REER
  • • Remettre la somme retirée du REER dans les 15 années suivantes sans obtenir de remboursement d’impôts.

Peu importe l’option choisie, il faut posséder un bon dossier de crédit et des ratios d’endettement relativement bas. Si la dette de la mise de fonds s’ajoute à la dette hypothécaire, les prêteurs seront souvent plus exigeants. Il est recommandé de prévoir quelle approche sera utilisée car des délais supplémentaires peuvent être occasionnés pour l’approbation d’une marge de crédit ou d’un prêt REER.

Avec l’aimable collaboration d’Alexandre Grégoire , conseiller en financement hypothécaire et courtier hypothécaire. Vous pouvez visiter son site web ici: www.alexandre-gregoire.com ou le retrouver sur Facebook, Twitter et Google+.

Comments are closed.