On parle de nous en mai! DuProprio dans les Affaires et LaPresse+

les affaires mai 2015Quelle est la recette pour vendre sa maison sans agent? C’est la question que s’est récemment posé le journal Les Affaires, spécialiste des questions économiques. Pour obtenir la réponse, il s’est tourné vers DuProprio, la référence de la vente sans commission au Québec.

«Tout vendeur de propriété grince des dents à l’idée de verser un pourcentage de la vente à un courtier immobilier», a tout de suite rappelé l’hebdo spécialisé, en introduction de son article du 16 mai. Pour aider les proprios à garder tout le montant qui leur revient de la vente de leur maison, Les Affaires leur a proposé quelques bonnes pratiques à appliquer pour réaliser la démarche sans intermédiaire avec succès.

Habitué de conseiller les propriétaires, Martin Desfossés, coach en immobilier chez DuProprio depuis 2007, a usé de sa longue expérience dans le domaine pour répondre aux questions de la journaliste. Bien se préparer, établir le bon prix, penser à la publicité et ne pas hésiter à poser des questions aux spécialistes de DuProprio font partie de ses recommandations.

Lire l’article paru dans Les Affaires »»»

La Presse+ : DuProprio citée comme un exemple d’entreprise innovatrice qui profite aux consommateurs

Dans La Presse + aussi, il a récemment été question de DuProprio. Françoise Bertrand, PDG de la Fédération des Chambres de commerce du Québec, s’est portée à la défense des entreprises qui possèdent un modèle d’affaires innovateur. Elle l’a fait en citant l’exemple de DuProprio dont l’essor s’est fait au bénéfice des consommateurs.

Vlapresse+oici des extraits de son texte :

La présidente directrice générale de la Fédération des Chambres de commerce a d’abord expliqué que certaines industries réagissent parfois mal à l’arrivée de nouveaux joueurs.

«Quand une entreprise arrive avec une technologie supérieure ou un modèle économique innovateur, elle vient forcément menacer les joueurs établis. La tentation pour ceux-ci est alors de s’accrocher à la réglementation comme à une bouée. La santé, la sécurité ou un intérêt public discutable deviennent des prétextes pour maintenir les vieilles façons de faire».

Elle a ensuite fait le parallèle avec l’industrie immobilière pour montrer comment les consommateurs ont donné raison à DuProprio:

«Dans l’immobilier, DuProprio met en lien vendeurs et acheteurs sans intermédiaire. L’entreprise rogne dans le marché des courtiers. Ces derniers répliquent : leur publicité évoque les dangers qui guettent les particuliers qui osent se passer d’eux. L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier a poursuivi DuProprio, mais a perdu en cour. Tant les tribunaux que le marché ont donné raison au challenger».

«DuProprio fait dans la « désintermédiation », un phénomène qui a déjà transformé l’industrie des voyagistes et du courtage de valeurs mobilières.»

La conclusion de Madame Bertrand : ne freinez pas le progrès.

«Inutile de lutter contre des innovations appréciées des consommateurs ; ce serait une mauvaise idée de forcer les innovateurs à se conformer aux vieilles façons de faire».

Lire le texte complet de Françoise Bertrand dans La Presse + 

 

Comments are closed.