DuProprio déplore la nouvelle attaque de la FCIQ

DuProprio, la plus importante entreprise de vente immobilière sans commission au Québec, est déçue pour les consommateurs devant la requête en autorisation d’exercer un recours collectif déposée aujourd’hui par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).

pancarte-a-vendre-duproprio

DuProprio déplore la nouvelle tentative de la FCIQ de ralentir l’essor de la vente immobilière sans intermédiaire au Québec

Il s’agit pour elle d’une nouvelle tentative orchestrée par l’industrie du courtage immobilier pour ralentir l’essor de la vente immobilière sans intermédiaire au Québec et miner la confiance du public envers cette option pourtant très appréciée des consommateurs.

DuProprio déplore que l’industrie du courtage immobilier investisse autant d’efforts dans une stratégie qui, ultimement, vise à priver les consommateurs de la liberté de choisir le service qui leur convient le mieux pour vendre leur propriété. Elle dénonce d’ailleurs cette initiative qui, de toute évidence, ne cherche qu’à créer un faux sentiment de méfiance à l’égard de la vente sans intermédiaire. Ce nouveau développement met en évidence la volonté de l’industrie du courtage immobilier de s’attaquer à DuProprio et à son modèle d’affaires qui remporte un franc succès.

Cette manœuvre s’ajoute aux campagnes publicitaires successives et concertées de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier (OACIQ), de la FCIQ et des chambres immobilières qui prennent pour cible le modèle d’affaires de DuProprio.

DuProprio est de surcroit très surprise qu’on l’accuse de dénigrer les courtiers immobiliers. Effie Giannou, directrice principale des communications chez DuProprio, mentionne que «le principal défi que rencontrent nos clients est de devoir défendre leur choix, pourtant tout à fait légitime, de vendre leur propriété sans intermédiaire et ce, auprès des courtiers immobiliers qui les sollicitent avec insistance».

Soulignons que DuProprio est une entreprise admirée et respectée des Québécois depuis sa fondation en 1997. Un sondage réalisé par CAA-Québec a montré que 99% de ses clients étaient prêts à recommander ses services à leur entourage. Elle s’est par ailleurs hissée au 16e rang des entreprises québécoises les plus admirées selon un sondage annuel réalisé par la firme de sondage Léger auprès des Québécois.

DuProprio invite l’industrie du courtage immobilier à effectuer un examen de conscience. Si la FCIQ a vraiment les consommateurs à cœur, elle devrait évaluer sérieusement leur satisfaction à l’égard des services des courtiers immobiliers. Selon le baromètre des professions 2013 du Québec réalisé par la firme de sondage Léger, le niveau de confiance des Québécois envers la profession est très bas. En effet, à la question «faites-vous confiance ou non aux courtiers immobiliers», seulement 28% des sondés ont répondu «oui».

Pour DuProprio, les consommateurs ne sont pas dupes et ils sauront faire la part des choses.

Lire aussi: La Cour donne encore une fois raison à DuProprio dans sa cause contre l’OACIQ »»»

Comments are closed.