Vendre une maison avec un problème connu et corrigé, on en parle ou pas ?

Prenez la situation suivante: vous vous apprêtez à vendre votre résidence. Par le passé, vous avez réglé un problème d’infiltration d’eau au sous-sol ou au toit qui a affecté votre propriété. Devriez-vous en faire part à l’acheteur potentiel ?

Vendre une maison avec un problème corrigé

Le propriétaire est tenu de faire toutes les déclarations au sujet de l’état de sa propriété.

Offert par DuProprio à ses clients, le service téléphonique d’assistance juridique téléphonique répond sans frais aux questions liées à la vente d’une maison.

Les notaires de notre équipe sont d’avis que dans le doute, il est toujours préférable d’en informer l’acheteur, tout en insistant sur le fait qu’il a été réglé.

Si le problème a été réglé correctement, l’acheteur pourra difficilement exiger une diminution de prix. Toutefois, si l’on découvre qu’il a été mal réglé ou qu’il a commencé à se manifester à nouveau, vous pourrez le faire corriger immédiatement. Sinon, l’acheteur risque bien d’exiger une diminution de prix, afin de compenser les coûts de correction du problème.

L’importance de la déclaration du vendeur

DuProprio met à votre disposition un document intitulé «Déclaration du vendeur» où l’on peut consigner ce genre de renseignements et le transmettre à acheteur.  Il ne faut pas hésiter à s’en servir !

Pour en savoir plus: À quoi sert le formulaire de déclaration du vendeur ? »»»»

Jerome Ringuet

À propos de Jerome Ringuet

Je suis conseiller en communication et médias sociaux chez DuProprio depuis 2007. Diplômé en journalisme, en marketing et en relations publiques à l'Université Laval, j'ai donné plus de cent conférences à des propriétaires québécois désirant vendre leur maison sans payer de commission. Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest et Google+

Comments are closed.