Acquisition d’une maison: 3 règles pour devenir un acheteur averti

Vous souhaitez acheter une maison, mais vous attendez d’obtenir une occasion en or ? Soit, mais comment pourrez-vous distinguer une bonne affaire d’une arnaque si vous n’avez pas une connaissance au moins élémentaire du marché immobilier ? Que vous entrepreniez votre démarche d’achat par vous-mêmes ou avec de l’aide, vous devez faire quelques efforts pour vous assurer que vous faites un bon achat. Voici trois règles à respecter pour devenir un acheteur averti :

Comparer les prix

3 règles pour devenir un acheteur avertiFaites des recherches pour voir le maximum de maisons à vendre dans le quartier qui vous intéresse et comparez les prix. Regardez également du côté des maisons vendues (DuProprio vous offre cette possibilité). Si tous les bungalows de la rue sont affichés à environ 195 000$ et que plusieurs se sont vendus dans cette gamme de prix, vous pouvez vous attendre à débourser environ ce montant. Si le propriétaire demande un montant plus élevé, il doit être en mesure de justifier pourquoi (plus grand terrain, rénovations récentes, inclusions, etc.) Dans le cas où le prix affiché de la maison que vous convoitez est inférieur aux comparables du marché, vous êtes peut-être devant une bonne affaire! Assurez-vous toutefois que la maison est en bon état en faisant faire une inspection (Cliquez ici pour en savoir plus sur l’inspection)

Faire plusieurs visites

Si votre budget est de 200 000$, ne vous contentez pas de visiter seulement les maisons affichées à ce prix. Étendez vos recherches au maximum. Prenez le temps de voir toutes les propriétés comprises entre 175 000 et 225 000 $ dans le quartier qui vous intéresse. C’est là que vous pourrez vraiment trouver de bonnes occasions. Qui sait, vous pourriez tomber sur un propriétaire qui souhaite vendre rapidement ou qui est ouvert à la négociation. La maison à 165 000$ est peut-être un véritable petit bijou. Celle à 215 000 $ se vendra peut-être à 200 000$.

Être prêt à négocier

TeamworkDans une transaction immobilière, la négociation fait souvent partie du jeu. Vous n’êtes peut-être pas à l’aise avec cette étape mais dites-vous qu’elle pourrait vous permettre de sauver des milliers de dollars. Avez-vous vraiment le luxe de jouer les timides ? N’hésitez pas, discutez avec le propriétaire et tentez de voir s’il est prêt à revoir son prix à la baisse. Vous pourriez faire une très bonne affaire ! Cliquez ici pour lire les 7 principes pour négocier le prix de vente d’une maison »»»»

Comments are closed.