Quelques trucs pour faire une meilleure utilisation de son chauffe-eau

Le chauffe-eau est le troisième appareil le plus énergivore d’une résidence, après le chauffage et la climatisation. À l’ère de l’écoresponsabilité et des économies d’énergie, il convient de le regarder de près et d’analyser comment optimiser son utilisation. Dans cet exercice, on peut jouer sur deux tableaux : la quantité d’eau chaude utilisée et l’efficacité de sa production.

bien utiliser l'eau chaude c'est avantageux

Isoler le chauffe-eau : une fausse bonne idée?

Il est naturel de penser qu’en isolant son chauffe-eau, on économisera de l’électricité. Une enveloppe thermique pourra en effet limiter les pertes, mais en même temps, la maison ne bénéficiera plus de cette source de chaleur. Le système de chauffage devra donc compenser. D’un autre côté, cette émanation de chaleur fait davantage travailler le climatiseur en été… Donc, quoi faire?

D’abord, il faut savoir que les chauffe-eau modernes sont déjà munis d’une très bonne couche d’isolation. L’ajout d’une couverture isolante vous fera économiser une dizaine de dollars par année en électricité. Il vous faudra donc plusieurs années avant d’amortir le coût de cette amélioration. En termes de rendement, ce n’est probablement pas le choix le plus rentable, sauf si votre chauffe-eau est dans une pièce non chauffée (ce qui n’est toutefois pas recommandé).

L’isolation de la tuyauterie, quant à elle, est tout à fait justifiée, car elle représente une part importante des pertes de chaleur. Les tuyaux à la sortie du chauffe-eau et ceux sous les éviers de cuisine et de salle de bain sont faciles d’accès. Pour les isoler, il suffit de se procurer du styromousse en tube. Ce matériau peu cher et flexible est facile à couper et installer soi-même. Assurez-vous toutefois de sélectionner de l’isolant ne contenant aucun HCFC (hydrochloro-fluorocarbones), CFC (chlorofluorocarbones) ou COV (composés organiques volatils).

Eau chaude: soyez futé, sans vous priver!

L’eau chaude étant synonyme de confort et de détente, on pense que l’économiser nous privera de ces plaisirs. Sachez qu’il existe une multitude de gestes à poser pour réduire sa consommation, sans trop changer nos vies.

  • •    Optez pour une pomme de douche à débit réduit. Celle-ci diminuera de façon significative la consommation d’eau chaude (entre le tiers et la moitié). Les modèles récents sont si bien conçus que cette diminution ne se fait pratiquement pas sentir. Faites de même pour les robinets en installant un modèle à débit réduit, ou un aérateur.
  • •    Fermez le robinet en vous rasant et en vous brossant les dents.
  • •    Corrigez les fuites! Une goutte par seconde correspond à 27 litres d’eau par jour. S’il s’agit d’eau chaude, cette perte se chiffre à environ 50 $ par année.
  • •    Considérez fermer votre chauffe-eau lors de longues absences comme les vacances estivales.
  • •    Lors du lavage des vêtements, utilisez l’eau tiède ou froide le plus souvent possible.
  • •    Optez pour l’achat d’une laveuse et d’un lave-vaisselle homologués Energy Star, ces appareils utilisent environ 40 % moins d’eau chaude. C’est toute une diminution pour votre chauffe-eau, surtout si vous avez une grosse famille!

Tous ces trucs et astuces mis ensemble feront sans conteste une différente marquée dans votre consommation d’eau chaude. Vous serez écoénergétiques et bénéficierez d’économies appréciables!

Rédigé par Yvon Chevalier, directeur général chez HydroSolution. L’entreprise se spécialise dans la vente et la location de chauffe-eau résidentiels au Québec. Elle possède une expertise unique dans ce domaine.

2 commentaires

  1. Gaston St-Pierre dit:

    Sans négliger l’importance de ce qui a été évoqué précédemment un aspect important de l’économie d’énergie non-négligeable en revient également au bon usage…

    Selon plusieurs études concernant les chauffe-eau électriques tout près de 75% de l’énergie fournie pour chauffer cette eau (sur une base annuelle) ne sert qu’à maintenir l’eau chaude afin qu’elle puisse être utilisée à n’importe quel moment du jour ou de la nuit.

    Mais une analyse relativement simple et basée sur une expérimentation réelle nous amène à conclure qu’il peut-être possible de réduire substantiellement la taille de notre chauffe-eau par une efficiente répartition temporelle en ce qui touche à sa sollicitation.

    C’est exactement le même principe qu’hydro Québec tente de faire avec la promulgation des thermostats électroniques à l’échelle provinciale.

    En résumé, il est préférable d’étaler dans le temps la sollicitation du chauffe-eau dans le temps. Par exemple il est plus judicieux que pour notre famille type (2 adultes et 2 enfants) de répartir la période de douches en 2,3 ou 4 périodes différentes dans la journée plutôt qu’une seule.

    Ainsi la taille du chauffe-eau recommandée dans ces circonstances pourrait passer de 40 gal. à 22 gallons
    sans pour autant nuire au confort des résidents tout en réalisant une économie de 45% sur 75 % de leurs coûts d’énergie relativement sur le chauffage de l’eau.

  2. Très intéressant Monsieur St-Pierre. Merci pour votre intervention!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>