Acheter une propriété en ville, un meilleur choix financier que la banlieue ?

Devenir propriétaire d’une résidence au centre-ville coûte généralement plus cher qu’acheter une maison en banlieue. Mais vivre en ville peut vous permettre de réaliser certaines économies qui, à long terme, pourraient valoir l’investissement supplémentaire.

Ainsi, outre le prix de la propriété, il y a des dépenses liées au mode de vie de banlieusard auxquelles on ne pense pas nécessairement au moment d’acheter, mais qu’il vous faut tout de même considérer. Sortez vos calculatrices et voyons quel serait le meilleur choix d’un point de vue financier !

Les coûts liés au transport

Pas besoin de voiture ! Ce condo de Québec est situé à proximité de nombreux services et attraits.

En banlieue, posséder une voiture est presque une nécessité. Que ce soit pour aller au travail, pour faire les courses ou pour se divertir (aller au cinéma, au restaurant, au théâtre etc.), elle s’avère souvent essentielle, le transport en commun ne procurant pas la même flexibilité et la même liberté.

Les frais pour le carburant, le stationnement et l’entretien du véhicule seront sûrement plus élevés en banlieue qu’en ville vu le nombre et la durée des déplacements. Il faudra en tenir compte dans votre budget si vous vous installez en banlieue.

À l’inverse, les services en ville sont beaucoup plus accessibles, de sorte que dans certains cas, on peut facilement se passer d’une voiture et choisir la marche, le vélo, le bus ou le métro. Sans prêt automobile à rembourser, vous pourrez mettre un peu plus d’argent sur votre hypothèque.

Les coûts liés à l’entretien

Autant en ville qu’en banlieue, vous devrez prévoir un montant d’argent dans votre budget qui sera consacré à l’entretien de votre propriété. Si vous achetez en ville, il y a de fortes chances que vous soyez propriétaire d’un condo. Dans ce cas, vous aurez à débourser des frais mensuels qui serviront notamment à l’entretien de l’immeuble et des espaces communs.

En banlieue toutefois, il faudra ajouter les frais d’entretien du terrain (plus rare en ville). Le gazon, l’asphalte, l’aménagement paysager, la remise, le jardin et la galerie sont autant de dépenses qui risquent moins de tracasser le citadin.

L’appréciation de la valeur de la propriété

Comme la demande au centre-ville est généralement plus soutenue qu’en banlieue, la courbe de croissance des prix tend à être plus régulière. Ainsi, acheter en ville pourrait constituer un investissement plus sûr, surtout si vous choisissez un immeuble en bon état, dans un secteur prisé.

Répondre à ses besoins

Au-delà de l’aspect financier, votre prochaine résidence devra répondre à vos besoins et à ceux de votre famille. La possibilité de profiter d’un terrain ou de la tranquillité de la banlieue doivent certainement avoir une valeur à vos yeux, tenez-en compte !

Lancez une recherche sur DuProprio pour trouver la maison de vos rêves !

Jerome Ringuet

À propos de Jerome Ringuet

Je suis conseiller en communication et médias sociaux chez DuProprio depuis 2007. Diplômé en journalisme, en marketing et en relations publiques à l'Université Laval, j'ai donné plus de cent conférences à des propriétaires québécois désirant vendre leur maison sans payer de commission. Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest et Google+

Comments are closed.