Acheter une maison, une décision rationnelle ?

Quand vient le temps de trouver un nouveau logis, bien des gens vous diront qu’il faut mettre ses émotions de côté afin de prendre une décision qui soit purement rationnelle, essentiellement pratique. Mais est-ce que c’est vraiment possible ?

Tous les êtres humains ont des goûts et des préférences qu’ils expriment à travers les choix qu’ils font. L’achat d’une maison ne fait pas exception.

reflexion.jpgDe plus, il faut considérer que le milieu de vie a une influence importante sur le bien être et l’humeur. Ainsi, les futurs acheteurs cherchent à trouver une demeure qui soit confortable et qui puisse les rendre heureux. Voilà des raisons qui font qu’il est difficile d’écarter ses sentiments du choix de sa future propriété.

Trouver l’équilibre entre raison et passion

Il faut cependant garder en tête qu’une maison doit avant tout répondre à nos besoins. Déterminer quels sont ces besoins est donc une étape essentielle avant d’entamer les recherches. C’est un exercice tout à fait pragmatique, tout comme l’élaboration d’un budget qui constitue l’étape suivante.

Quand cela est fait, il est sage de réfléchir à son avenir. En effet, l’arrivée d’un enfant est un exemple d’événement qui peut changer notre mode de vie. Cela explique pourquoi il est préférable de tenir compte de ses projets d’avenir avant d’acheter sa maison.

Enfin, pour éviter les ennuis, il faut rechercher une maison en bon état.

Même quand les acheteurs ont un «coup de coeur» et qu’ils «tombent en amour» avec une propriété, ils doivent garder la tête froide. Non seulement est-il recommandé de procéder à une inspection mais encore faut-il prendre les observations de l’inspecteur en considération dans sa décision finale. Vous éviterez ainsi de voir votre coup de foudre se transformer en cauchemar.

Attention aux décisions précipitées

Sachant que l’achat d’une maison n’est pas une décision entièrement rationnelle, des gens peu scrupuleux sont passés maîtres dans l’art de jouer sur l’aspect émotif qui entre dans le processus.

Même si on vous dit que la propriété est très convoitée et que d’autres acheteurs sont venus la visiter, ne faites pas de geste précipité. C’est un truc utilisé pour vous faire ressentir une certaine insécurité et accélérer votre décision.

Jerome Ringuet

À propos de Jerome Ringuet

Je suis conseiller en communication et médias sociaux chez DuProprio depuis 2007. Diplômé en journalisme, en marketing et en relations publiques à l'Université Laval, j'ai donné plus de cent conférences à des propriétaires québécois désirant vendre leur maison sans payer de commission. Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Pinterest et Google+

Comments are closed.